1 888 332-3113
Votre portail de motivation en vente - lazonevente.com

Êtes-vous prêt pour un automne CHAUD ?

« L’objet de la guerre n’est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que ce soit le type d’en face qui meure pour le sien » – Général George S. Patton

Au cours des cinq dernières années, nous avons toujours eu recours à une vedette issue du monde du sport ou de l’athlétisme pour clore notre Kick-Off d’Automne. Cette année, pour prendre le relais des Chantal Petitclerc, Sylvain Guimond, Pierre Lavoie et Georges St-Pierre, nous avons choisi d’inviter M. Richard Martin, un ex-major de l’Armée canadienne.  J’ai demandé à Richard de nous en dire un peu plus sur son Briefing de Préparation au Combat.

« Ce Briefing est une conférence que j’ai développée à l’intention du monde des affaires à partir de mon expérience et des approches militaires de préparation au combat. Dans l’armée, ce qui déclenche le processus de combat, c’est un ordre d’avertissement.  Cet ordre met toute la machine en marche. À partir de l’information reçue, le commandant mobilise immédiatement ses troupes. Il leur explique la nature de la mission qu’ils viennent de recevoir ainsi que tous les détails de cette mission : objectif de l’opération, date du début, heure de départ, etc.

À compter de cet instant, tous doivent cesser immédiatement leurs activités pour se consacrer corps et âme à cette mission, et pour se préparer physiquement et mentalement pour les opérations à venir. Le processus de préparation au combat comporte habituellement trois phases : la  reconnaissance, la planification et l’entraînement.

Pour une armée, la phase de reconnaissance est vitale : caractéristiques de l’ennemi (la concurrence), terrain (les marchés),  armes et forces de manœuvre (les produits et les services), climat et météo prévus (environnement social, économique et politique), vitesse d’exécution, logistique et support, commandement, contrôle et communication (C3). En somme, il s’agit d’aller chercher le plus d’informations possible et de les intégrer au planning afin d’éliminer l’incertitude, éviter les surprises et maximiser les chances de réussite.

Puis vient la phase critique de préparation au combat : il faut être prêt à toute éventualité. Le chef d’unité passe l’information à ses troupes : la mission, l’ennemi, la date du début de l’opération, les conditions stratégiques et tactiques, ce qu’on attend de chacun, etc. La planification donne des forces parce que chacun sait exactement ce qui va arriver et comment il va réagir.

Vient ensuite l’entraînement : pratiquer notre stratégie, nos tactiques, notre approche, générer et comparer différents scénarios offensifs et défensifs. La simulation de combat ressemble curieusement à ce que font les vendeurs lorsqu’ils pratiquent leur argumentaire avec d’autres vendeurs, ainsi que les réponses qu’ils doivent prévoir aux principales objections qu’on leur oppose.

Bien sûr, la planification est essentielle, et les conditions sur le terrain guident le processus, mais l’entraînement est capital : le fait de revoir en détail tous les plans et scénarios possibles et de pratiquer de façon exhaustive toutes les actions à venir a un impact direct sur les pensées, sur les émotions et sur les comportements futurs de chacun, et leur offre une meilleure présence d’esprit une fois l’action commencée.»

Richard Martin a conclu notre entrevue en me faisant remarquer que dans l’armée, la plus grande faute, c’est de ne pas saisir la chance de se préparer pendant qu’on dispose du temps pour le faire. Êtes-vous prêt pour le dernier Blitz de Vente de l’automne ? Richard Martin et nos quatre autres conférenciers le sont ! Ils vous attendent le 4 septembre à l’O.A.C.I. Leur objectif commun : vous inspirer à terminer l’année en force !… Vous n’êtes pas obligé d’être en tenue de combat !

Au plaisir de vous accueillir !

Michel Bélanger

Une réponse à “Êtes-vous prêt pour un automne CHAUD ?”

  1. Louise dit :

    Allô Nicole et Michel,

    Si vous avez besoin d’aide cette année, n’hésitez pas. Louise

« »