1 888 332-3113
Votre portail de motivation en vente - lazonevente.com

Vivement le printemps !

« Courageux, insoucieux, moqueur, violent, ainsi nous veut la sagesse : elle est femme et ne peux aimer qu’un guerrier » -Nietzche

Ouf !… Le printemps se pointe enfin le bout du nez, même si de toute évidence, l’hiver refuse obstinément de lui céder la place. Pour un vendeur, l’arrivée du printemps correspond à une étape significative : la fin du premier trimestre de l’année. Un seul constat possible : je suis en avance sur mes objectifs… je tire de l’arrière. Pas trop j’espère ! Il est toujours plus difficile de revenir de l’arrière mais si c’est votre cas, voyez cela comme un ultime défi : celui de rejoindre le peloton de tête au cours du prochain BLITZ. Vous avez 10 semaines, 12 tout au plus, pour vous ressaisir.

Allons-y ! Pas de temps à perdre, on commence tout de suite ! L’analyse des ventes de votre premier trimestre ne vous demandera que deux petites heures, peut-être trois, mais il faut la faire. Pourquoi ce retard ? Manque d’activités, décisions remises à plus tard, manque d’efforts, circonstances imprévues ? Quelles sont vos chances de récupérer certaines ventes que vous songiez faire au cours du premier trimestre ? Ces ventes représentent combien de volume d’affaires ? Combien de ventes additionnelles devrez-vous finaliser au cours du deuxième trimestre pour recouvrer le volume perdu ? Quelles activités supplémentaires devrez-vous ajouter à votre plan d’action pour y parvenir ?

L’important, c’est de ne pas perdre de vue votre objectif pour l’année 2014 et surtout, de ne pas y renoncer. Ce serait trop facile !… Pas d’ajustement à la baisse !… Quelle image de vous-même cela vous laisserait-il ? Celle d’un perdant ? D’un dégonflé ? D’une personne qui baisse les bras ? Qui abandonne facilement ? Non, ce n’est pas vous ça. Allez ! On se relève les manches et on se remet au boulot.

Ouvrez votre dossier Objectifs, celui où sont énumérées toutes vos raisons d’agir, toutes ces raisons pour lesquelles vous avez choisi cette carrière et qui vous poussent à en faire un peu plus que les autres. Relisez vos objectifs. Imprégnez-vous-en. Qu’ils redeviennent votre source de motivation.  Vous n’avez pas le choix : au cours des trois prochains mois, vous devrez corriger votre tir, élever un peu la barre, et faire appel à cette force intérieure que vous possédez, à toutes ces formidables ressources que vous n’avez pas sollicitées au premier trimestre et qui n’attendent qu’un signal de votre part.

Pour paraphraser un de nos politiciens, donnez-vous le GO !… Lancez-vous le défi de faire plus, de développer encore plus, de demander plus de recommandations à vos clients, de solliciter leur appui, de faire plus d’appels de prospection, d’être plus créatif, sans gêne, sans retenue, de redoubler d’efforts, de vous organiser pour performer, et d’éliminer toute distraction, toute activité qui n’est pas reliée à votre objectif pour ce deuxième trimestre, afin de vous consacrer entièrement à sa réalisation.

Lancez-vous le défi de vous engager totalement à faire tout ce qu’il faut pour atteindre cet objectif, de ne pas cesser d’y croire, de ne réserver votre temps qu’à cette seule cause, ce seul but, de livrer la bataille de votre vie, une bataille avec vous-même, avec vos points faibles, votre indiscipline, votre indifférence parfois, et toutes ces tâches secondaires qui vous retiennent et vous empêchent de toujours donner le meilleur de vous-même.

Bonnes ventes,

Michel Bélanger

Les commentaires sont fermés.

« »