La 10e édition du KO Motivation a fait le bonheur des quelques 400 participants dont plusieurs assistaient pour la première fois à cet événement.

Isabelle Fontaine avait le défi de bien préparer l’audience, défi qu’elle a su relever avec brio par sa présence, son dynamisme, son enthousiasme et sa réserve d’énergie absolument inépuisable ! On sait maintenant où elle puise toute cette énergie et pour nous en faire profiter davantage, elle nous a concocté un petit souvenir limbique :

Pas nécessaire d’en dire davantage, tout y est, tous ses secrets qu’elle nous partage avec passion et générosité. Merci infiniment Isabelle !

Télécharger l’aide mémoire d’Isabelle Fontaine »

Richard Aubé nous a mis en garde dès le début de sa conférence : le monde change, l’environnement, les conditions, les clients, l’offre de produit ou service, tout change. Si vous faites les mêmes choses qu’avant, une chose est sûre, vous n’obtiendrez pas les mêmes résultats !

Tout ce qui ne peut s’adapter finit par disparaitre. Qu’est-ce que vous choisissez ? Dans la vente d’aujourd’hui, il faut oser prendre des risques pour se démarquer de la concurrence, oser se mettre en danger, avoir en quelque sorte l’instinct de félin, sans oublier que parmi ceux-ci, il y a ceux qui rugissent… et ceux qui miaulent !

Pour atteindre plus facilement nos objectifs de vente, il faut d’abord vaincre les mécanismes d’auto-sabotage qui nous empêchent de réussir et d’atteindre notre plein potentiel. Arrêter d’avoir peur ! Comme le dit Jacques Salomé, la peur est là pour nous indiquer ce que nous devons apprivoiser.

Pour sortir de notre zone de confort, il importe de vaincre nos peurs et nos doutes, surtout ceux qui concernent nos capacités, notre talent et notre engagement. Ne jamais douter de soi et surtout, ne jamais abandonner !

En conclusion, Richard nous invite à prendre conscience que nos seuls véritables pouvoirs résident dans notre Attitude et dans nos Actions ! …alors, restons constamment dans l’Action en nous rappelant que la constance engendre la performance !

Frédéric Dion a commencé par nous dire que l’être humain, pour être heureux, a besoin de projets dans sa vie. Et bien ! Frédéric doit être heureux parce que des projets, ce n’est pas ce qui lui manque ! Dans son cas, il s’agit très souvent de défis et pour les relever, Frédéric a appris à les diviser en étapes simples pour qu’ils deviennent plus facilement réalisables. Selon lui, c’est une façon efficace de nous ancrer dans le présent et d’empêcher le doute d’envahir nos pensées. Sa méthode nous rappelle à l’essentiel de la vie : l’ici et maintenant !

Donc, si vous avez un but à réaliser, divisez-le en étapes, ou si vous préférez, en unités de réalisation. C’est ce que Frédéric nomme l’Anti-doute. Ainsi, votre attention ne se concentre pas sur la finalité du projet mais sur l’étape en cours, plus simple, plus accessible et à portée de mains.

Abondamment illustré par les différentes étapes de son défi ‘’Porté disparu au Yukon’’, la conférence de Frédéric nous donne la preuve que c’est la meilleure façon de concrétiser nos désirs. Plus nous subdivisons, plus nous nous imprégnons du moment présent. Ce qui nous décharge de la pression de réaliser un défi qui nous attire quelque fois dans un tourbillon d’incertitudes face au projet ou à nous même.

Malgré le fait qu’un défi a été choisi pour les bonnes raisons et après mûre réflexion, cela ne signifie pas pour autant que la motivation à le réaliser demeurera intacte tout au long du processus. Un objectif trop loin peut devenir rapidement décourageant. Il ne faut jamais oublier non plus que ce défi, c’est nous qui l’avons choisi, consciemment !… Alors apprenons à apprécier tant les bons moments que les difficultés qu’il nous apporte.

Ses expériences permettent à Frédéric d’affirmer que quand nous sommes centrés sur une tâche bien précise, notre attention est toute là. Et c’est à ce moment précis qu’on a un réel pouvoir sur nos pensées, nos émotions, nos comportements, bref, sur notre vie. Vivre seulement dans l’appréhension des difficultés futures demande beaucoup d’énergie et ne permet pas de se concentrer sur le moment présent.

Mark Twain selon lui, a résumé dans cette pensée ce que beaucoup d’entre nous vivons régulièrement : ‘’J’ai eu plusieurs problèmes dans ma vie, dont la plupart ne sont jamais arrivés.’’ Seules nos actions présentes ont une influence sur nos actions futures. Appliquons-nous à faire les choses du mieux que nous pouvons et lâchons prise sur ce que l’avenir nous réserve !

Guillaume Dulude a amorcé sa conférence avec sa définition du leadership conscient, un leadership qui demande beaucoup d’énergie, une énergie qu’il faut apprendre à diriger, sinon, ça devient de la simple agitation. Ce qu’on veut, c’est un leadership organisé, responsable, discipliné et orienté vers des objectifs bien définis et bien précis.

Guillaume a ensuite élaboré sur le meilleur allié du leader conscient, l’Expression Vectorielle, un moyen sûr de diriger l’information vers l’objectif que l’on poursuit, et de favoriser l’acceptation de la demande que l’on fait !

Il s’est par la suite attardé sur les 2 systèmes cérébraux qui permettent une connexion unifiée entre 2 personnes, plutôt qu’une attention divisée : le GO et le NO GO ! Il faut toujours se concentrer à écouter ce que l’autre a à dire. Quand c’est à son tour de parler, c’est NO GO. Quand il aura terminé d’exprimer son idée, nous pourrons prendre la balle au bond : c’est le GO. Il faut apprendre à attendre le GO patiemment, consciemment, sinon nous forçons pour rien et nous gaspillons nos arguments.

Guillaume a aussi parlé du pouvoir des yeux et de l’importance de bien s’en servir pour détecter les signaux que notre interlocuteur nous envoie. Apprendre à observer, laisser l’autre s’exprimer librement, et ne pas avancer tant que nous n’avons pas reçu le signal GO.

Apprendre également à utiliser la stratégie du silence et laisser le temps à la balle de revenir : la communication, c’est comme une partie de tennis, et non une partie de bolo. Il faut toujours se concentrer sur ce que l’autre dit et non sur le message que l’on veut transmettre. Le message a beaucoup plus de chance de trouver preneur si nous respectons ce processus !

Télécharger la Présentation de Guillaume Dulude »

Je profite de l’occasion pour remercier Kathy Tropiano notre porte-parole et MC pour l’événement !

Au plaisir de vous revoir…. en avril 2020, à la MARTINIQUE ?… (à suivre)

 

Positivement,
Michel Bélanger

 

 

Merci à nos Partenaires :

 Fem_desj

Merci aux Entreprises associées :