Vendeur professionnel : une question de décision

200
5
Partager:

Vendeur professionnel : une question de décision !

«La pire décision de toutes est celle que l’on n’a pas prise. »    – Zig Ziglar

Je  rencontre encore beaucoup trop de vendeurs qui font de la vente parce que, me disent-t-ils, ils n’ont pas trouvé autre chose. Ils font de la vente par intérim !… en attendant de trouver mieux comme disait Charlebois : un métier plus sécuritaire… salaire garanti pour les vingt prochaines années… fond de pension et protection contre l’inflation… et quoi encore ?

Comment pouvez-vous espérer réussir lorsque vous savez à l’avance que vous n’irez pas jusqu’au bout ? Comment pouvez-vous demander à un client de s’engager quand vous-même, vous refusez de le faire et que vous vous questionnez sur votre avenir, ne sachant pas encore si vous continuerez dans la même voie ? La vente est un métier qui requiert énormément d’énergie, de présence, d’enthousiasme et d’empathie. Comment pourrez-vous développer ces qualités  si vous ne prenez pas la décision une fois pour toutes de considérer la vente comme une carrière professionnelle et de vous y jeter vivement ?

Si ce n’est déjà fait, prenez une décision ferme par rapport à votre secteur d’activité. Refaites votre choix de carrière et aussi celui de l’entreprise qui vous emploie. Même si vous vivez des moments difficiles, vous devez vous convaincre que vous oeuvrez dans un secteur qui vous inspire toujours, que vous faites partie d’une excellente organisation, que vous exercez un métier passionnant et que quoiqu’il arrive, vous persisterez !

J’avoue qu’à certains moments de ma carrière, ma conviction d’être au bon endroit n’était pas encore immuable. Je me posais plusieurs questions à propos du métier que j’avais choisi et aussi, sur ma capacité de vivre uniquement du fruit de mes efforts.  Comme j’aurais aimé, dans ces moments d’hésitation, avoir un coach qui me force à réfléchir davantage et qui me pousse à refaire mes choix…CONSCIEMMENT. Un coach qui m’aide à examiner toutes mes options et qui me propose, pour garantir mon succès, de m’aider à définir mes objectifs et à me faire un bon plan d’action  qui deviendrait la base de notre association et de notre partenariat vers la réussite.

Si vous avez des doutes, remettez-vous en question. Réfléchissez à vos choix de vie. Décidez de vos priorités et ne laissez aucune question sans réponse. Refusez de continuer avant d’avoir décidé où vous voulez aller et ce que vous devrez faire pour vous y rendre.

La vente n’est définitivement pas un métier qui est fait pour tout le monde, mais je peux vous promettre que si vous refaites consciemment votre choix de carrière et que si vous vous y engagez à 100%, vous accomplirez des choses  qui non seulement fascineront tous ceux qui vous connaissent, mais encore, elles vous étonneront vous-même !

Bonnes ventes,

 

Michel Bélanger

Partager: